Un jour un lecteur de notre page a attiré notre attention sur des liens supposés entre le groupe Rubis et le tristement célèbre groupe terroriste Daesh.
Nous nous sommes renseignés sur le sujet

Voilà l’histoire…

Tout commence le 2 septembre 2014 au parlement européen. La commission des Affaires étrangères auditionne Jana Hybášková, alors cheffe de la délégation de l’Union européenne en Irak. Cette dernière affirme, à propos du pétrole de Daesh que «Malheureusement, certains Etats membres européens achètent ce pétrole ». Contrainte par une obligation de confidentialité, elle n’en dira pas plus.

Mais cela rebondit le 2 décembre 2015. CCN publie un article suite à une conférence presse tenue par le chef de la principale direction opérationnelle de l’état-major général des forces armées russes, le lieutenant général, Sergei Rudskoy.
Au cours de celle-ci, Sergei Rudskoy publie un certain nombre de prises de vues aériennes datant des 16 et 25 novembre 2015. On y voit des camions-citernes et des semi-remorques se dirigeant vers les ports de Dörtyol. Jusqu’à 395 véhicules-citernes sont détectés à proximité de Dörtyol.

L’affaire est suffisamment prise au sérieux par la Russie pour qu’elle saisisse officiellement l’ONU le 1er février 2016 par un courrier adressé au Secrétaire Général et au Président du conseil de sécurité en précisant que « la plupart des hydrocarbures transitent par des terminaux maritimes turcs au bord de la méditerranée en particulier par le port de Ceyhan.».

Le journaliste Thierry Gadault de « Le Média » fait alors le lien avec le Groupe Rubis. En effet, la société mère de Vito Corse et qui détient via sa filiale Rubis Terminal 75% des dépôts pétroliers de la Corse, a finalisé, en 2011, le rachat de 50 % du dépôt pétrolier Delta Petrol, rebaptisé « Delta Rubis », situé à Ceyhan (Turquie), lequel contrôle et opère le plus gros terminal indépendant de produits pétroliers en Méditerranée.

D’ailleurs, dans son rapport financier de 2014, Rubis à propos de son terminal turc précise: « L’exercice a été marqué par une forte hausse de l’activité du terminal de Ceyhan (Turquie) sur des flux en provenance de la région autonome du Kurdistan (Irak). »
Or, le Kurdistan irakien est l’une des plaques tournantes de diffusion du pétrole de l’Etat islamique.
Et, dans son rapport financier de 2015 , on y apprend qu’il y a eu « une intense activité en pétrole brut et en fioul en provenance du Kurdistan irakien » et « en 2014, l’accroissement du transit routier de produits raffinés et de pétrole brut a nécessité la construction d’une nouvelle gare routière ». Ce qui n’est pas sans rappeler les observations russes (cf. ci-dessus).

L’enquête du journaliste est perçu si pertinente que la députée, Frédérique Dumas interpelle par une question écrite, datée du 2 juin 2020, le ministre de l’intérieur en lui demandant : « pourquoi et comment la mission parlementaire a-t-elle été tenue à l’écart des activités de cette société ? Le ministère de l’intérieur a eu connaissance de ce dossier, souhaite-t-il le transmettre au procureur financier pour engager une enquête préliminaire ? Elle lui demande de bien vouloir lui apporter des réponses à ce sujet. »
Il se trouve que Frédérique Dumas fait partie du groupe parlementaire « Libertés et Territoires » auquel appartiennent les 3 députés Michel Castellani, Jean Felix Acquaviva et Paul André Colombani.
Au regard de l’engagement de leur collègue parlementaire, nous ne doutons pas qu’ils éclaireront le Président de l’assemblée de Corse et le Président du conseil exécutif de Corse sur la qualité de leur interlocuteur dans l’épineux dossier de la cherté des carburants.

Sans oublier la présomption d’innocence, si les faits étaient avérés, cela donnerait effectivement une idée de l’avidité du groupe Rubis qui est en train de faire main basse sur la distribution des carburants en Corse.
Et, bien entendu, cela écornerait l’image de mécène que veut se donner Rubis en subventionnant, via sa filiale Vito Corse, des associations insulaires et en participant au fonds social de solidarité « Corsica sulidaria »

Sources :

Intervention de Jana Hybášková, cheffe de la délégation de l’Union européenne en Irak :https://www.youtube.com/watch?v=Q2yez4tqkhI

Article de CNN :https://edition.cnn.com/…/syria-turkey…/index.html

Intervention de Sergei Rudskoy, le chef de la principale direction opérationnelle de l’état-major général des forces armées russes: https://syria.mil.ru/en/index/syria/news/more.htm?id=12070708@cmsArticle

Article du journaliste Thierry Gadault « Le Média: https://www.lemediatv.fr/…/revelations-quand-le-petrole…

Question de la député Frédérique Dumas : http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-30099QE.htm