La presse a rendu publiques les grandes lignes de l’avis de l’autorité de la concurrence sur ale situation économique en Corse.

Concernant les carburants, nous notons avec une grande satisfaction l’évocation d’un monopole du groupe Rubis. Ce mot était jusqu’à présent tabou!

il est affirmé concernant le stockage l’exigence de transparence car tout verrou posé sur l’approvisionnement et le stockage peut présenter des risques pour la concurrence à l’étape aval de la vente au détail des carburants en Corse.

Nous regrettons cependant l’absence d’une position vis à vis de la non distribution de SP95E10 ou E85. Carburants moins chers en raison d’une fiscalité plus faible ce qui pénalise les usagers insulaires et marque une rupture du principe d’égalité car la Corse fait partie du territoire métropolitain.