Vous le savez en 2018 le gouvernement a voulu favoriser les voitures à essence finalement jugées moins polluantes que les voitures au gazole.
Bien entendu, pour cela, il a été acté un rattrapage de la fiscalité dans une politique de hausse globale de la TICPE. C’est-à-dire on l’augmente sur l’essence et dans le même temps on l’augmente plus fortement sur le gazole pour aligner la fiscalité des deux carburants.

Depuis, la contestation des gilets jaunes a provoqué un gel de la hausse de la fiscalité.
Aujourd’hui voilà ce que donne cette taxe en Corse en c€/l:

✅ Gazole : 59,4
✅ SP95 E5 : 67.29
✅ SP95 E10 : 65.29

Première remarque : la TICPE en Corse est la moins élevée de France car la région n’applique pas de majoration (-1,35 c€/l sur le Gazole, -1.73 c€/l sur le SP95 E5 et le SP95 E10)
Mais malgré cela et une TVA de 13% (au lieu de 20% sur le continent), les prix restent beaucoup plus élevés en Corse.
Seconde remarque : il est évoqué une TICPE en Corse pour le SP95 E10 alors que ce carburant n’y est pas distribué.

Mais SP95 E10 ou SP95 E5 quelle est la différence ?

✅ Le SP95 E5, le seul carburant sans plomb que nous trouvons en Corse, il possède une teneur en bioéthanol limitée à 5%.
Petit détail loin d’être négligeable, le SP95 E5 commercialisé dans les stations-service est additivé : l’excellium de Total, l’ultra Tec de Vito (mondialement vendu uniquement en Corse) ou le Synergy de Esso.
Le SP95 E5 vendu sur le continent n’est pas additivé. Il y a fort à parier que le consommateur insulaire paie le prix de cet additif qu’on ne lui donne pas le choix de refuser.

✅ Le SP95 E10 possède les mêmes caractéristiques que le E5 mais il peut incorporer du bioéthanol à hauteur de 10%.
Il engendre une légère hausse de consommation de l’ordre de 1 à 2% par rapport au E05.
En revanche, l’écart de prix avec le E05 varie de 3 c€/l à 7c€/l dans les stations du réseau traditionnel (hors stations low-cost et de la grande distribution).
De plus, il convient de signaler que la consommation de SP95 E10 a dépassé celui du SP95 E5 en France métropolitaine depuis 2017…


D’ailleurs, dans les Bouches du Rhône le nombre de stations-service commercialisant :

✅ Du SP95 E5 est passé de 161 en 2014 à 81 en 2020 (divisé par 2)

✅ Du SP95 E10 est passé de 175 en 2014 à 216 en 2020


La raison évoquée pour ne pas distribuer de SP95 E10 est que le bioéthanol et l’eau ne font pas bon ménage. Il serait donc impossible de le transporter par tanker.
En revanche, on ne sait pas pourquoi il n’est pas possible d’importer le bioéthanol pour l’incorporer directement en Corse.

Cas particulier du E85

Il s’agit d’un carburant SP95 incorporant jusqu’à 85% de bioéthanol.
L’association 60 millions de consommateurs, en considérant une surconsommation de 25%, estime tout de même l’économie à 438 euros pour 10 000 km (et 656 euros pour 15 000 km) pour un véhicule E85 qui fait du 8,5l/100 km par rapport à une essence avec une consommation de 7l/100 km.
Mais là encore le voyage via tanker serait impossible en raison de la réaction du bioéthanol en milieu trop humide.

Cependant, la Corse étant un territoire métropolitain le consommateur insulaire ne devrait pas pâtir d’une différence de traitement liée à l’impossibilité d’avoir du SP95 E10 ou du E85.
De plus, alors que « transition écologique » est sur toutes les lèvres, il est singulier que notre île ne puisse pas disposer de carburants dits plus écologiques.
Il est vrai que le groupe Rubis qui détient les dépôts pétroliers de la Corse n’a aucune raison de faire des investissements coûteux pour commercialiser du SP95 E10 ou du E85.
Le consommateur insulaire, quant à lui, est destiné à payer le prix fort d’une politique de dividendes qui met notre économie à genoux.

Mais soyons des dindons reconnaissants car Vito Corse (filiale de Rubis) a signé la charte de la langue corse, a fait l’aumône en donnant quelques milliers d’euros au fonds social de solidarité mis en place par l’assemblée de Corse et a sponsorisé quelques événements comme la Bucciata Bastiaccia.

A faire pâlir d’envie quelques nostalgiques de la colonisation…