Reprenons notre critique du rapport Ecopa commandité par la collectivité de Corse.

Retrouvez la première partie : https://a4c.home.blog/…/baisser-la-fiscalite-attention-pre…/

Alors figurez vous que la Corse a le privilège d’avoir des carburants spécifiques dont certains ne sont vendus nulle part ailleurs en France !

Le Gazole

Sur le continent, il existe deux types de Gazole.
Tout d’abord, le Gazole additivé, une sorte de produit haut de gamme dont le marketing des compagnies pétrolières nous vante les hautes performances. Vous avez, donc, le Gazole Excellium de Total, le Gazole synergie d’ESSO (Vito n’existe pas sur le continent)
Ensuite, il y a le gazole standard.
Il est important de noter que, sur le continent, soit les stations-service vendent les deux soit uniquement le standard
La différence entre les deux produits peut grimper jusqu’à 7 c€/ !!
En Corse, les stations-service ne proposent que Gazole additivé haut de gamme. Vito a même sorti, en exclusivité mondiale pour la Corse, son gazole Ultra Tec. Il ne le commercialise pas dans les DOM.
En somme, l’Ultra Tec, parce que la Corse le vaut bien mais pas les DOM !

Or, le rapport Ecopa nous affirme que les compagnies pétrolières vendent leur carburant haut de gamme à prix coutant en Corse. C’est-à-dire qu’il n’y a que le coût de l’additivation soit 0.3 c€/l.

Ce qui interpelle c’est que lorsque le rapport Ecopa compare le prix du gazole entre la Corse et le continent. Ecopa considère également que l’additivation sur le continent n’impacte le prix qu’à hauteur de 0.3 c€/l . Nous avons eu bon leur montrer, au cours de réunions, les écarts constaté sur le continent entre le gazole standard et additivé . Rien n’y a fait !

Mais le plus troublant c’est qu’il existe sur le marché insulaire les deux gazoles. Sauf que le gazole standard est réservé exclusivement au marché SPOT. Il s’agit du marché des entreprises disposant de leurs propres cuves (certains transporteurs, certaines entreprises du BTP, certaines collectivités). Le marché SPOT est un marché sur lequel la concurrence est forte et à chaque commande c’est celui qui propose le meilleur prix qui est retenu.
Alors, si effectivement, les deux gazoles étaient vendus au même prix pourquoi ne pas commercialiser l’additivé sur le marché SPOT également ?

Le SP95-E05

Il s’agit d’un carburant contenant de l’éthanol mais dont le volume est inférieur à 5%
Il existe deux manière d’incorporer de l’éthanol soit directement de manière pure, soit par le biais de l’ETBE.

L’éthanol ne fait pas bon ménage avec l’eau c’est pourquoi il est impossible de faire venir par tanker du carburant dans lequel a été incorporé de l’éthanol pur.

Donc, nous avons un SP95 E05 contenant de l’ETBE. Rien d’optionnel puisque sur le continent le SP95 E10 (volume d’éthanol compris entre 5 et 10%) contient de l’ETBE. En effet, l’ETBE est une façon connue d’incorporer de l’éthanol dans le carburant.
Seulement voila, le rapport Ecopa nous apprend que comme on mettrait plus d’ETBE dans le SP95 insulaire cela qui occasionnerait un surcout de 2.2c€/l.

Rendez vous compte, l’incorporation d’un surplus d’ETBE coûte plus cher que le transport maritime ?! Mais, là le rapport Ecopa ne fouille pas plus. Il prend l’information donnée par les compagnies pétrolière et c’est tout.

L’incorporation de l’ETBE se pratique pour les carburants du continent pour le SP95 E05 et pour le SP95 E10. Ce n’est pas un procédé spécifique pour la Corse.
Et la norme EN228 limite son incorporation dans le SP95 E05 à 15%
Quel est dons ce surplus d’ETBE qui provoquerait une augmentation de 2.2c€/l ?? On n’en sait rien !

Mais en plus de ce mystérieux surplus d’ETBE, Total, Vito et Esso, comme pour le gazole, additivent le SP95 E05. Cet additif qui génère sur le continent, un surcoût de l’ordre de 7 c€/l pour le gazole.

Mais, comme pour le gazole, il est impossible de donner un exemple de surcoût concernant le SP95 E05 pour la bonne raison que le SP95 E05 excellium de Total n’est vendu qu’en Corse. Il est en de même pour le SP95 E05 Ultra Tec de Vito ou le Synergie d’ESSO.
En effet, sur le continent, toutes les stations service commercialisent un SP95 E05 standard !

Le rapport Ecopa fait donc une erreur quand il intègre un surcoût d’additivation pour expliquer la formation du prix sur le continent et la comparer à la Corse !

Le rapport Ecopa commandité par la Collectivité de Corse, comme pour le transport maritime, le stockage ou le transport routier ne s’intéresse à aucun moment ni à la pertinence des coûts annoncés ni à la pertinence des évolutions de ces coûts !

Il ne met jamais en exergue l’évolution des dividendes qui augmentent de 280% entre 2012 et 2017. Et, il ne s’interroge jamais sur une corrélation possible entre l’évolution de ces dividendes et l’augmentation de l’écart qu’il pointe pourtant du doigt !

dividendes compagnies pétrolières

Dans la dernière partie de notre critique nous nous intéresserons aux marges des grossistes, des stations-service et à la fameuse prime au volume que le rapport Ecopa nomme participation à l’investissement.