Vendredi dernier a eu lieu le premier groupe de travail consacré aux prix des carburants en Corse.
Nous avons voulu savoir d’où venait le carburant distribué en Corse et les différents intermédiaires (en dehors du transport maritime, du stockage et du transport routier).
La photo, ci dessous, vous montre qu’en amont des pompistes, les uns sont les clients des autres, ce qui témoigne de l’absence de concurrence.

carburants qui vend à qui
Et, encore, nous ne sommes pas certains que Total vende à Total Corse. Nous n’avons pas encore d’éléments nous permettant d’écarter l’hypothèse que Total vend à Rubis qui vend à Total Corse….
Cela ferait de Rubis une société qui peut totalement museler la concurrence en Corse.
Au fait, vous l’aurez compris, à chaque fois qu’un intermédiaire vend, il le fait avec une prise de marge…

Nous avons, également, appris que le groupe Ferrandi aurait voulu racheter les parts de ESSO dans les dépôts pétroliers, en 2010.

Cela aurait empêché que Rubis ne devienne actionnaire majoritaire. Mais, Rubis, en tant qu’actionnaire des dépôts a préempté les parts de ESSO afin, justement, de devenir actionnaire majoritaire. Ce qui d’ailleurs correspond à la stratégie de ce groupe…
On est bien loin de l’histoire vendue dans l’interview accordée à Corse Matin, le 29 octobre 2018..