Voilà voilà… Demain Corse-Matin accorde deux pages à Monsieur Perfettini. Il est qualifié de patron de Vito Corse.
Rappelons qu’il n’en est que directeur général. Le président directeur général est Monsieur Jean Hardy par ailleurs directeur général délégué de Rubis énergie!

D’autre part, dans un premier temps, nous avons cru à un titre de Corse-Machin.
Non, parce que « le patron de Vito parle » c’est en général le genre de titre qu’on utilise pour les révélations de mafieux. Vous voyez? Un peu dans le genre « Vito Corleone parle »!

Mais, bon, là, c’est Vito Corse (pas Corleone…. quoique?!). Donc, on apprend qu’il parle! C’est une bonne nouvelle! Et, il a deux pages pour parler! C’est qu’il en a des choses à dire!! On est sacrément contents.

Mais pour dire quoi? Ah ça il faut attendre avec gourmandise demain. En effet, nous n’avons pas été contactés par Corse Matin! Donc, nous n’en savons pas plus que vous sur la teneur des deux pages!
Cela dit, on y apprend qu’il défend la profession.

Alors on prend les paris! Il va défendre les stations-service. C’est un peu comme si la banque Goldman Sachs (par ailleurs actionnaire de Rubis) défendait les TPE!
Pour les taxes, le gouvernement nous dit que c’est pour l’écologie. Pour la différence croissante avec le Continent, Vito Corse va nous expliquer que c’est pour les stations-services… Le pari est pris!