En Corse, nous avons 130 stations-service recensées sur le site prix-carburant.gouv.fr
Ces 130 stations sont dispatchées en 3 enseignes de distribution : Vito, Total et Esso.
On met souvent en évidence que le maillage de stations-service est plus important en Corse que sur le continent. Ce qui est vrai. Alors que sur l’ensemble de la France, il y a, environ, 0.28 stations-service pour mille véhicules en service. En corse, il y en a 0.65 pour mille véhicules.
On serait, donc, en droit d’attendre les effets de la concurrence….
Pourtant, si l’on étudie le prix moyen par station et par enseigne, on se rend compte que Vito, Total et Esso affichent les mêmes prix.
Vito et Total affichent des prix moyens identiques aussi bien sur le Gazole que sur le SP95
Esso affichent un prix moyen supérieur de 0.6 c€ sur le Gazole et de 0.4 c€ sur le SP95
Pour arriver à une telle similitude de prix sur la Corse, on a du mal à croire que ce sont les 130 stations qui orchestrent les prix. Il semblerait plus logique de penser que ce sont les enseignes qui décident des prix en amont.
Refaire des routes, améliorer les infrastructures représentent des investissements destinés à améliorer la croissance. La Corse a financé à hauteur de 30%, nous avons financé à hauteur de 30%, les projets inscrits dans le cadre du Plan Exceptionnel d’Investissement, des projets destinés à dynamiser notre économie.
Or, pour chaque centime d’écart avec le continent, ce sont 2.8 millions d’euros annuels qui sont captés par les compagnies pétrolières au lieu de se retrouver dans notre économie.
L’écart actuel avec le continent se situe aux alentours de 15 c€ ce qui représente 42 millions d’euros qui chaque année sont captés par les compagnies pétrolières.

Nous ne pouvons plus laisser les compagnies pétrolières s’accaparer la croissance économique de la Corse.